Saint-Malo Le rappeur de Saint-Malo Weld el 15 en prison pour avoir à nouveau frappé la mère de leur enfant

Le rappeur malouin Weld el 15, de son nom d'artiste, a été condamné à 1 an de prison ferme pour des violences sur la mère de leur petite fille. Il était jugé lundi 15 mai 2017.

16/05/2017 à 14:51 par samso9

 -
Le rappeur malouin Weld el 15, de son nom d'artiste, a été condamné à 1 an de prison ferme pour des violences sur la mère de leur petite fille. Il était jugé lundi 15 mai 2017, à Saint-Malo. (Photo d'illustration Pixabay)

« Je sais que j’ai fait du mal à ma copine, mais aujourd’hui on est toujours ensemble et on attend notre premier enfant ». Ces propos, Weld el 15, habitant de Saint-Malo depuis février 2015, les a prononcés l’été dernier devant le tribunal administratif.

À l’époque, le rappeur tunisien, aux millions de vues sur YouTube et figure de la lutte pour la liberté d’expression dans son pays d’origine, cherchait à convaincre la justice de ne pas l’expulser, et l’État français de lui accorder une carte de séjour « compétences et talents ».

En janvier 2017, Weld el 15 obtenait gain de cause devant le tribunal administratif, contre l’avis du préfet qui avait évoqué « un comportement d’ensemble », représentant « une menace pour l’ordre public ».

Le rappeur malouin devenait aussi, quelques jours plus tard, le papa d’une petite fille.

La soirée d’anniversaire dérape

Cinq mois plus tard, le couple est aujourd’hui séparé et Weld el 15 dort en prison. Le jeune père de 29 ans s’est, pour la seconde fois, rendu coupable de « violences conjugales ». Les faits remontent au mois de mars 2017.

Lors de la soirée d’anniversaire d’une fillette, chez des amis communs, Weld el 15 explose de colère, après avoir consulté le portable de son ex-petite amie. Pensant avoir été trompé, il lui assène trois gifles. « Il menaçait la terre entière, voulait tuer tout le monde », raconte dans sa déposition aux policiers un autre convive, présent ce soir-là.

« Je ne l’avais jamais vu dans un tel état »

« Très énervé et bourré », selon un proche qui ne l’avait « jamais vu dans un tel état » en douze ans d’amitié, Weld el 15 surgit au domicile de son ex-compagne au petit matin. Voulant voir leur petite fille de trois mois, il brise une vitre puis, une fois à l’intérieur, aurait brandi un couteau sur le ventre de son « ex » avant d’approcher de la gazinière et de menacer de tout « faire sauter », avec l’enfant dans les bras…

Son interpellation sera compliquée. Les policiers seront insultés, outragés. Weld el 15, qui s’est coupé un tendon de la cheville en brisant la vitre, se verra administrer un calmant et devra être attaché à son lit d’hôpital pour pouvoir être soigné.

« Elle a raconté un film qui n’a rien à voir avec la réalité », se défend pour sa part le rappeur qui parle aussi de « complot » et de policiers de St-Malo « qui veulent me renvoyer au bled ».

Impulsif, Weld el 15 évoque -simplement- « des engueulades » avec une ex-petite amie « dépressive ». Le fruit d’une relation, dit-il encore, « passionnée entre deux êtres heurtés ».

« Un drame conjugal malheureusement ordinaire »

Jean-Michel Sourdin, l’avocat de la jeune femme, a une autre lecture de leur histoire commune : « C’est le procès d’un drame conjugal malheureusement ordinaire Vous avez mis en place un schéma classique : vous l’avez progressivement isolée de ses amis, de sa famille avant d’en venir aux reproches, aux injures puis aux coups ». Son ex-compagne dit avoir été régulièrement la cible de ses violences, dès son troisième mois de grossesse. Un médecin relèvera 14 bleus et hématomes sur son corps. Jusqu’à cette intrusion à son domicile, où « elle a vraiment eu peur de mourir », s’emporte Jean-Michel Sourdin.

« Le fait que vous soyez un artiste reconnu ne vous absout pas de devoir répondre de vos actes », rappellera le procureur avant que le tribunal ne donne son verdict : 12 mois de prison ferme (en tenant compte de la révocation de son sursis antérieur pour violences conjugales, plus une condamnation pour cannabis et usage d’un téléphone en prison) et l’interdiction pour Weld el 15 d’approcher sa victime.

35400 Saint-Malo

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Résultats sportifs de votre région
Go

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter