Immobilier dans le pays de Saint-Malo. Acheter une maison à moins de 100 000€, oui mais à quel prix ?

08/03/2016 à 18:31 par samso9

Devenir le propriétaire d’une maison avec un petit bout de terrain, voilà un rêve qui ne décote pas. Mais quand on dispose d’un « petit » budget, est-il évident de trouver son « chez soi » dans le pays de Saint-Malo, dont les prix de l’immobilier sont réputés élevés ? Alors, pour 100 000 euros, on n’a plus rien ? Certes non, à condition de faire quelques concessions.

« Rarissime » sur la Côte d’émeraude

Et si, pour commencer, on voyait grand ? Comme trouver une maison sur le littoral de la Côte d’émeraude… Possible mais « rarissime », affirme Karine Gueguen de l’agence immobilière du Pilori, à Saint-Malo intra-muros. Un avis partagé par Pierre-Yves Chevalier, de l’agence Maison Rouge de Dinard, pour qui l’extrême rareté est aussi le maître mot de Saint-Briac à Dinard en passant par la vallée de la Rance : « Ça pourrait arriver, mais ce serait une petite maison avec beaucoup de travaux », concède-t-il, et nécessitant par conséquent de revoir le contenu de sa tire-lire à la hausse. « Dans ce secteur, il faut avoir un budget de 180 000 à 200 000 euros » pour espérer trouver chaussure à son pied.

Direction les terres

Les agents malouins et dinardais sont encore au diapason sur un point : pour trouver, mieux vaut s’éloigner un peu dans les terres. Direction la « campagne », donc, et plutôt sur la rive droite de la Rance que sur la gauche. En effet, est-ce parce que Pleurtuit est la ville « locomotive » en terme de population de ce côté du fleuve ? Parce qu’elle est imbriquée dans le triangle Saint-Briac, Le Minihic, Dinard ? Toujours est-il que les maisons dans et hors bourg peuvent s’y négocier dans une fourchette basse de 110 000 à 120 000 euros, en dehors du coût de nécessaires travaux ultérieurs.
C’est donc partant sur l’autre rive – dans l’arrière-pays malouin, cancalais, jusqu’à Dol, Combourg et Tinténiac – que vous aurez peut-être votre coup de coeur.

Plutôt en dehors des villes centres

De ce côté, des maisons habitables à moins de 100 000 euros, « il n’y en a pas tant que ça, mais ça peut se trouver », commente Hervé Loré, de l’agence Porée Century 21, de Combourg. Dans la ville-centre ? « Pas forcément », précise-t-il. Une tendance qui se vérifie autour de Tinténiac, Dol ou encore Châteauneuf.

« 100 000 euros, acte en main »

Autour de Combourg, par exemple vers Cuguen ou Broualan, des maisons de 70 à 80 m2 avec du terrain peuvent être vendues, éclaire Hervé Loré, « de 95 000 à 100 000 euros, acte en main », c’est-à-dire frais de notaire compris.
Pour Céline Pontrucher, de l’agence Agir Immobilier de Tinténiac, les maisons habitables par une famille sont proposées, en agence, dans cette fourchette de prix du côté de Saint-Thual, Longaulnay, Pleugueneuc… Après, tout dépend de ce que vous recherchez. Autour de Tinténiac, « ces maisons ont souvent peu de terrain, une décoration à rafraîchir », note Céline Pontrucher, et plutôt deux chambres que trois. De plus petites maisons, pour une personne seule, peuvent être proposées aux alentours de 80 000 euros.

Travaux à prévoir ?

« Quand ce sont de petits prix et si le budget des acquéreurs est très serré », rappelle l’agent Céline Pontrucher, il faut aussi peser les frais à engager. « On part plutôt sur de l’ancien et des travaux de mise aux normes – électricité, assainissement – peuvent être à prévoir. S’il s’agit de l’assainissement, on peut alors passer au-dessus de la barre des 100 000 euros ».
Les frais de notaire sont aussi à considérer. Ils sont souvent à régler en sus du prix affiché avec frais d’agence inclus (FAI). L’enveloppe supplémentaire à prévoir peut ainsi atteindre 10 000 à 20 000 euros.

De rares affaires en ville

Dans la région doloise, les maisons à petit prix sont plutôt localisées à l’est de Dol, du côté de Saint-Broladre, Saint-Marcan, Roz-sur-Couesnon… Comme ailleurs, la ville-centre très recherchée et les biens à prix modiques sont rares. « Parfois cela peut arriver, explique François Serais, agent auprès du Cabinet Chateaubriand de Dol-de-Bretagne. Dernièrement, nous avons vendu dans Dol une maison avec 3 chambres aux alentours de 100 000 euros ». Une exception dans cette ville où le prix de l’ancien peut varier autour des 1 400 euros du mètre carré.
Et s’il arrive de tomber sur la bonne affaire ? « Dans ce cas, tout le monde se précipite et il peut y avoir 5 ou 6 demandes en même temps ». Là aussi, il y a bien souvent des travaux d’isolation ou de remise aux normes électriques à prévoir.

Ancien ou construction ?

Les acheteurs à petit budget sont bien souvent des primo-accédants. Et il n’y a qu’un pas entre rechercher un bien aux alentours de 100 000 euros et se laisser tenter par la construction. Autour de Saint-Malo, à Saint-Père par exemple, ou encore autour de Tinténiac, des constructeurs proposent des maisons à moins de 100 000 euros, auxquelles il convient toutefois d’ajouter le prix du terrain. Mais pour moins de 150 000 euros, on peut alors trouver son bonheur.

Nancy FAUCON

A gauche, une maison située à Saint-Broladre, au prix de 99 510€. En bas à droite, une maison proposée à Hirel (86 400€). En haut à droite, une maison à l'extérieur de Saint-Broladre, sans travaux mais un peu plus chère : 107 000€. (photos : Cabinet Chateaubriand, Dol-de-Bretagne).
A gauche, une maison située à Saint-Broladre, au prix de 99 510€. En bas à droite, une maison proposée à Hirel (86 400€). En haut à droite, une maison à l'extérieur de Saint-Broladre, sans travaux mais un peu plus chère : 107 000€. (photos : Cabinet Chateaubriand, Dol-de-Bretagne).

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Résultats sportifs de votre région
Go
Vidéo du moment

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne